Histoire du Fondateur de l’Ostéopathie

………Nous devons le terme ostéopathie au Dc Andrew Taylor Still (1828-1917) contemporain des médecins Louis Pasteur et Claude Bernard. Au cours de ses années d’exercice de la médecine, il découvre que toutes parties du corps humain peut-être pertubées dans son fonctionnement, entrainant la maladie. Il met à l’épreuve sa pensée auprès de malades et les résultats obtenus l’encouragerons à poursuivre et developper l’ostéopathie.

………Dans son autobiographie il dit :

Ma science ou ma découverte naquit au Kansas à l’issue de multiples essais, réalisés à la frontière, alors que je combattais les idées pro-esclavagistes, les serpents et les blaireaux puis, plus tard, tout au long de la guerre de Sécession et jusqu’au 22 juin 1874. Comme l’éclat d’un soleil, une vérité frappa mon esprit : par l’étude, la recherche et l’observation, j’approchai graduellement une science qui serait un grand bienfait pour le monde. AT STILL

Ostéopathie histoire citation

La recherche de la connaissance

Chemin de vie du Docteur Still

Mr Still a grandit dans la Nature au contact des indiens d’Amériques, il a connu la guerre de Sécession, assisté à l’esclavagisme, connu le décès prématuré de proches à cause de maladies terribles.

………Il interviendra très jeune dans les réserves indienne en assistant son père, prêcheur et dispensateur de soins médicaux. Pour s’orienter par la suite dans les études de médecines.

………Son regard ouvert sur la vie lui permet de tirer des leçons. Par exemple, les échecs qu’il va rencontrer lorsqu’il essayera de soigner ses enfants atteints de la méningite le pousseront, malgré la douleur de la perte, à chercher des moyens de guérir efficaces. Sa foi lui assure que Dieu (le Créateur de toutes choses) a conçu l’Homme avec tout ce qu’il faut pour se guérir en son sein. Cette certitude lui a permit d’avancer et est le fondement de l’ostéopathie.

………La recherche de la cause de la maladie au sein du corps, dans sa structure, l’amène à approfondir ses connaissances dans l’anatomie et la physiologie. Il apprends et cherche à quoi servent chaque parties, os, muscles et tous les organes dans leurs moindres détails. Si bien que lorsqu’un os est déplacé, « il sait exactement où est sa place et comment le ramener à la position octroyée par le concepteur ».

………Ses débuts sont ponctués de rencontres avec des patients qui lui permettent de mettre en application ses connaissances et il obtient des résultats. Ces résultats parfois même étonnant, le soutiennent et fortifient la confiance qu’il a dans « le Grand Architecte » et dans la loi de l’ostéopathie. Il finit par être connu pour son travail et les patients viennent parfois de loin pour le rencontrer.

………Le Dc Still parle de Philosophie et de technique. Lorsqu’il trouve une partie du corps qui ne fonctionne pas comme elle devrait il la « remet ». Dans son livre « ostéopathie, recherche et pratique » il décrit son raisonnement de recherche: pour chaque parties ou maladies, il dit et redit qu’il s’assure que les nerfs , les artères, les veines, les mobilités de l’organe et des os, ou de toutes parties en lien direct, soient à leurs bonnes places et exercent leurs bonnes fonctions. Le thérapeute doit chercher et corriger ce qui peut entraîner le symptôme problématique puis laisser faire les lois naturelles. La citation ci dessous illustre cette idée:

 

.

Humilité et courage d’un Homme

.

Citation still

Ouverture de l’ostéopathie

Le devoir du praticien n’est pas de guérir le malade mais d’ajuster une partie ou l’ensemble du système afin que lesfleuves de la vie puissent s’écouler et irriguer les champs desséchés. AT STILL

………Au cours de sa vie il aura affronté des oppositions mais au fil du temps, des médecins et chercheurs le rejoindront, venant même d’Europe. La discipline grandit, l’école qu’il fonde devient un lieu de formation de grande envergure et forme un grand nombre d’ostéopathes. L’ostéopathie viendra a être enseigné en Angleterre, puis en France. L’ostéopathie se voit de plus en plus enseignée sous forme de techniques. La multitude d’enseignements éloignés de sa source, éclate (ou fleuri) la profession en différentes « familles » avec les diversités que l’on connait aujourd’hui.