Une vie « d’antécédents » :

Les personnes âgées présentent des problématiques qui peuvent-être liées à des traumatismes ou maladies anciennes, ou à l’usure. Si vous faites le bilan de vos antécédents (chute sur les fesses, maladies infectieuses, fractures, opérations, coups, stress … cela laisse des blessures dans la structure) la liste peut être longue.

La prise en charge est souvent plus longue, elle nécessite parfois plusieurs séances avant de percevoir un résultat. Bien sur, le corps n’est plus aussi fort qu’avant et les tensions qui s’exercent depuis l’adolescence ont modifié le corps jusqu’à la structure osseuse. Nous n’abordons donc pas de la même façon un adolescent qu’une personne âgée, nous sommes là pour l’aider à rétablir son schéma de mobilité en respectant avec attention ses capacités.

Les traitements sont plus doux et plus progressifs pour ne pas déclencher de réactions. Le patient doit accepter que la guérison ne soit pas aussi soudaine que lorsqu’il était jeune. Plus encore, lorsque les pathologies sont très installées ou qu’elles concernent le système nerveux …

fotolia-2649305-m-2

Imaginez qu’à chaque choc, chute, coup… vous mettiez un cailloux dans votre main…

Les traumatismes de la vie s’accumulent, et à un moment donné, le dernier petit cailloux n’arrive pas à être surmonté, il n’a plus de place dans votre main. Vous ne vous sentiez pas plus mal que d’habitude pourtant ! Ce n’est pas votre faute, mais votre main a finit par se remplir . Nous chercherons alors à diminuer la charge de « contentieux » accumulé, à l’image de cette pile de pierre en enlevant des cailloux.

La vieillerie ? non !

Malgré l’âge, ne considérez pas vos douleurs comme fatales si vous n’avez jamais encore consulté. Beaucoup de gens qui mettaient leurs problèmes sur le compte de la « vieillerie » ont été surpris de pouvoir récupérer un état de santé supérieur. Privilégiez les approches très douces si votre santé est fragile.