Faut-il éviter de croiser les jambes ? Pourquoi est ce un problème?

Croiser les jambes va entraîner des contraintes asymétriques sur le bassin. Les muscles, ligaments et articulations. Lorsque nous sommes assis les muscles travaillent pour nous maintenir en équilibre. Contrairement à ce que l’on peut penser nous ne sommes pas, ou peu détendu. L’asymétrie des forces va donc se répercuter à la fois sur le cadre osseux par la gravité et le poids du corps mais aussi par les tractions répétées des muscles dans le but de maintenir l’équilibre.

A la longue, le corps va garder cette empreinte et entraînera des sollicitations plus importantes par la suite sur les lombaires ou les cervicales.

Pourtant quand je croise les jambes je me sens soulagé du bas du dos ?

Être assis de longues heures nous paraît naturel parce que nous sommes habitué ainsi depuis notre plus jeune âge. C’est une position apprise et bien que l’on arrive à la tenir longtemps cela demande une grande adaptabilité du corps. Il est donc normal de ressentir une gêne au bout d’un moment. Lorsque vous croisez les jambes vous vous donnez l’impression de vous soulager car les forces vont s’exercer un peu différemment mais la situation s’envenime. La raison de votre gène vient du fait que le corps n’est pas fait pour rester si longtemps assis.

Lorsque vous ressentez une gène, commencez par marcher un peu. Vous étirer le dos, mettre un coussin sur la chaise. Répétez cela régulièrement, toutes les trente minutes ou toutes les heures. Vous éviterez ainsi d’avoir recours au croisement des jambes.

Si vous croisez  déjà depuis longtemps et que vous êtes forcé d’y recourir, il est fort possible que l’ostéopathie puisse vous aider à détendre les muscles du bassin et l’aider à s’équilibrer. Vous pourrez faire un suivi jusqu’à ce qu’il soit plus facile de vous étirer seul.